Pages Navigation Menu
Les Toques Blanches Lyonnaises

Chez Bougaci
L’agérie chez les gones

Le lieu. Dépaysant, tant par la décoration que l’ambiance et les mets proposés. Si les deux grandes salles sont assez bruyantes et le service plutôt rapide – à peine assis, le serveur prend la commande –, le lieu vaut néanmoins le détour pour ses fameux couscous et la bonne humeur du patron.
L’assiette. Copieuse. Que ce soit du côté du couscous – servi à toutes les sauces : végétarien, poulet, boeuf… – ou du tajine, impossible de ne pas sortir repu. La semoule est légère, les légumes cuits à la perfection, la sauce goûteuse, les viandes juteuses. Comme en Algérie, les plats sont posés au centre sur la table, permettant à chaque convive de se servir selon sa faim.
Le plus. Les pâtisseries orientales – les parts sont ici aussi fort généreuses – proposées à l’unité. Bien riches en sucre, il paraît impensable de repartir sans avoir goûté aux cornes de gazelle (cannelle, amande) et aux makrouts aux dattes, tout en dégustant un thé. Autre point positif du lieu : le rapport qualité-prix. 
Les prix. Le couscous est à 12 €, les menus à partir de 24 € et les pâtisseries à 3 €. 

29, rue Léon Gambetta, Saint-Fons – t 04 78 70 92 55

 

Beijing8
L’asie à la sauce Scandinave

Le lieu. Etonnant. Ouvert en août 2013 en lieu et place de la Crêperie du Musée, ce concept suédois de mono-produit à la décoration épurée – tables et tabourets en bois, murs gris et cuisine vitrée ouverte sur la salle – fait la part belle aux dim sum, spécialité cantonaise. « Beijing8 n’existe pour l’instant qu’en Suède et à Lyon, mais l’idée est, d’ici deux ans, de le développer dans d’autres lieux de la région » précise Alban Murugneux, co-créateur du lieu avec son frère Éric.
L’assiette. Saine, goûteuse et de qualité. Qu’ils soient grillés, plongés dans un bouillon ou cuits à la vapeur, ces petits beignets chinois réalisés à toutes les sauces – au poulet, porc, saumon, canard… – garantissent un repas équilibré et gourmand. Coup de coeur pour le spécial Veggie (courgette, aubergine, poivron, chou, gingembre, ail, oignon), à déguster avec un thé au jasmin.
Le plus. La formule découverte, qui permet de se faire une idée précise de la palette des mets proposés. Au menu : trois sortes de dim sum au choix (présentés par lot de trois) accompagnés de riz, d’une boisson, d’une sauce et d’un plat au choix – mets froid (salade vermicelle-crudités, brocolis vapeur à l’ail…) ou d’un dessert (fromage blanc aromatisé, sorbet, fruits…).
Les prix. La formule découverte est à 14,50 €, le menu (9 dim sum identiques, une sauce, une salade et un thé) à 9,90 €. 

23, rue de la Charité, Lyon 2e t 04 78 03 29 64 – www.beijing8.fr

 

André Melkonyan
La douceur de l’Arménie

Le lieu. Une adresse intimiste très prisée des habitants du quartier. Un dépaysement total. Ici, point de brouhaha ou de service à la va vite. André – au service – et sa femme – en cuisine – chouchoutent leurs clients. Le service peut donc paraître un peu lent – André s’occupant seul des trente couverts. Mais promis, l’adaptation se fait très rapidement, l’air enjoué du patron – toujours tout sourire – y étant pour beaucoup.
L’assiette. Gourmande et subtile. Les entrées – feuilles de vigne farcies au riz, feuilleté à la feta… – sont délicates. Les plats, sont, quant à eux, plus que copieux : boulettes de viande de boeuf aux pignons de pin et raisins de Corinthe, moussaka et autres légumes farcis sont accompagnés de boulgour et salade. Quant aux desserts, on ne peut définitivement pas passer à côté. Si le madzoun (yaourt arménien au miel d’acacia) séduit par son onctuosité, c’est indéniablement le baklava (feuilleté aux noix) qui finit de séduire nos papilles. Le vin, lui, est servi dans de jolies fioles en verre, un brin rétro.
Le plus. Le service. Incontestablement l’un des meilleurs de Lyon, si ce n’est LE meilleur.
Les prix. Entrées à partir de 6,50 €, plats dès 12 €, desserts à 5,50 €. 

62, cours Vitton, Lyon 6e – t 04 78 24 46 48

 

Lyon Dakar
Le Sénégal à portée de main

Le lieu. Exotique. Palmiers, hutte, masques et peignes africains au mur, lumière tamisée au plafond, musique africaine en fond, ambiance chaleureuse… Une fois le seuil de la porte franchi, le dépaysement est total. Une Flag – bière locale – ou un cocktail gingembrerhum à la main, quelques pastels à tremper dans une sauce cacahuète dans l’autre et nous voilà au Sénégal, à Dakar, assis sur la corniche, le regard fixé vers l’infini et le sel marin titillant nos narines. Ou presque. Il ne manquerait plus que la commande soit passée en wolof.
L’assiette. Savoureuse et fort copieuse. Yassa de poulet, thieboudienne (plat à base de riz et de poisson), mafé de boeuf… Les plats traditionnels proposés – accompagnés de patates douces, manioc et bananes plantain pour la plupart – sont aussi généreux qu’à Dakar. Tellement qu’il est d’usage de repartir avec son doggy bag. Le must ? Déguster son plat avec un jus de bissap, délicieuse boisson réalisée à partir de fleurs d’hibiscus sèches, aux multiples vertus – notamment antioxydant, antiseptique et anti-inflammatoire.
Le plus. L’accueil. Samy, le patron, souriant et très prolixe, explique avec passion chacun de ses plats, n’hésite pas à faire visiter ses cuisines et à offrir un shooter de gingembre à l’addition. « C’est bon pour les angines » aime-t-il à signaler.
Les prix. Il faut compter une vingtaine d’euros pour un menu complet. 

227, rue de Créqui, Lyon 3e – t 04 78 62 29 54

 

La Jonque d’Or
Le Vietnam authentique

Le lieu. Ni lanternes au plafond, ni dragon au mur, La Jonque d’Or se la joue minimaliste, sans fioriture. Aux manettes, Elise Luu – qui aime à appeler ses clients par leur prénom – et sa soeur Thuy Bihn, qui reçoivent toujours tout sourire, bien souvent des habitués du lieu.
L’assiette. Typique. Situé au coeur du Chinatown lyonnais, La Jonque d’Or propose des spécialités vietnamiennes authentiques. Comme les célèbres bo bun (bouillon, citronnelle, vermicelles) considérés comme les meilleurs de Lyon, les multiples soupes vermicelles, les nems, les banh xeo (omelettes vietnamiennes aux crevettes, porc, soja, mais sans oeuf !) ou encore les rouleaux froids au soja, à la menthe et aux crevettes. Une belle adresse gourmande où tester également le fameux che, riz gluant, noix de coco et haricot soja.
Le plus. Le restaurant cumule les points positifs : le rapport qualité-prix, la prévenance des hôtes et la qualité des plats.
Les prix. Entrées de 5 à 8 €, plats de 8 à 12 €.

20, rue Pasteur, Lyon 7e – t 04 78 72 39 43

 

Villa Urbania
Au coeur de l’Italie, la vita è bella

Le lieu. Simple et convivial, grâce en partie à la bonne humeur du chef italien Toto Li Vigni – qui, selon les dires, devrait bientôt faire partie des Toques blanches lyonnaises. Au mur, des photos de ses clients célèbres, dont Charlotte de Turckheim et Jean-Marie Bigard.
L’assiette. Exquise. Rigatoni terre et mer, escalope milanaise, risotto d’asperges et gambas, focaccia, carpaccio de viande de grison… Les amateurs de cuisine italienne ne sauront pas où donner de la tête tant le choix est vaste (et de qualité). Mais s’il ne fallait retenir qu’un plat et qu’un dessert, ce serait incontestablement la pizza Villa Urbana – tomate, mozzarella, cèpes et truffe noire – et le tiramisu, fondant, crémeux et léger à souhait. « Tout est dans la crème », précise le chef.
Le plus. Le chef Toto Li Vigni, incontestablement. Formé chez Daniel Ancel et Georges Blanc entre autres, ce véritable passionné de cuisine n’hésite pas, à la fin du repas, à raconter les petits secrets de sa légère pâte à pizza, à expliquer ses techniques de cuisson et à narrer certains anecdotes de sa vie – il a été footballeur professionnel, chef cuisinier globetrotter et jazzman –, qui l’ont aidé à devenir ce qu’il est aujourd’hui, un génie de la cuisine.
Les prix. Entrées dès 5,50 €, pizzas de 4,30 € à 14,80 €. 

55, rue Paul Verlaine, Villeurbanne t 04 78 42 19 24 – www.totolivigni.com 
(Info : Le restaurant devrait déménager dans le 6ème arrondissement de Lyon. A l’heure où nous bouclons, l’adresse n’est pas encore confirmée.)

Algerie

 

 

Suede

 

 

armenie

 

 

senegal

 

 

vietnam

 

Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *